Velouté de potimarron et pomme de terre


Cuisiner sans produits d’origine animale est un petit challenge passionnant et pas si difficile à relever que ce qu’on imagine parfois, avant d’avoir vraiment essayé. On découvre de nouvelles saveurs, on teste de nouvelles associations, on ose plus de choses en fait, de manière générale. Le résultat est une cuisine à la fois plus saine, simple et originale, assurément plus audacieuse. En mettant de côté l’aspect éthique qui est ma motivation principale, (La plus importante !) pour rien au monde je ne reviendrais en arrière, à cette époque où je pensais me faire du bien en mangeant une assiette de pâtes avec une tranche de jambon bio et quelques feuilles de salade en entrée.

Parce que non, la tranche de jambon (même bio) ne vous veut pas du bien. En revanche le velouté de potimarron lui, il sait vous dorloter ! (Notez la grande qualité de cette transition… Hum.)

Il y a quelques semaines, j’héritais de cette drôle de petite courge toute ronde que je n’avais encore jamais rencontrée et dont je ne savais absolument pas quoi faire. (Cadeau de ma grand-mère adorée.)
C’était la toute première fois que j’avais affaire à un potimarron. Pressée de faire connaissance j’ai tenté une approche directe : « Hé salut toi ! » lui ai-je lancé.

« T’es mignon, t’es sympa, tu m’as l’air sincère… Mais qu’est-ce que j’vais bien pouvoir faire de toi ? »

Il ne m’a rien répondu, parce que c’est un potimarron et que les potimarrons ne parlent pas.

J’ai alors attrapé deux de mes livres de cuisine, et j’ai tapé « potimarron » dans ma barre de recherche pour trouver de l’inspiration. Comme j’avais pris la ferme résolution de me lancer dans les soupes maison dès le début de l’automne, (ce que je n’ai finalement pas vraiment fait…) j’ai opté pour un velouté.

Ce qui est bien avec les soupes, c’est qu’il est quasiment impossible de les rater. Une soupe maison, c’est toujours délicieux.
Celle-ci n’ayant pas fait exception à la règle, je me suis empressée de noter ma petite recette presque improvisée pour pouvoir la partager avec vous.

Je n’avais jamais cuisiné de potimarron et n’en avais jamais mangé non plus, si ma mémoire ne me fait pas défaut. Il a effectivement un petit goût de châtaigne bien prononcé qui m’a beaucoup plu. Autre bon point et non des moindres, on n’a pas besoin de retirer la peau pour le préparer. En temps que flemmarde professionnelle, j’apprécie tout particulièrement cette qualité. Pour résumer, le potimarron est un super légume d’automne, délicieux et facile à accommoder. Ce serait vraiment dommage de passer à côté !

Ingrédients

  • 500 g de potimarron
  • 200 g de pomme de terre
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 cube ou 1 c. à c. de bouillon de légumes en poudre
  • 100 ml de crème de soja (optionnel)
  • Sel et poivre

◊ Préparation

Lavez le potimarron, coupez-le en deux, puis en quartiers. Retirez les graines et découpez la chair en morceaux de taille moyenne.

Il n’est pas nécessaire de le peler (au cas où vous n’auriez pas lu l’intro).

Épluchez les pommes de terre, lavez-les et coupez-les elles aussi en morceaux.

Faites revenir l’oignon émincé et les deux gousses d’ail pressées dans dans une grande casserole à feu moyen avec l’huile d’olive.

Quand l’oignon devient translucide, ajoutez le potimarron et les pommes de terre, puis faites revenir le tout pendant 5 à 10 min en mélangeant régulièrement.

Ajoutez de l’eau à hauteur ainsi que le bouillon, couvrez et laissez mijoter pendant environ 45 minutes, jusqu’à ce que le potimarron soit tendre.

Mixez avec la crème de soja et un peu d’eau de cuisson, ajustez selon la consistance souhaitée. La soupe doit être un peu épaisse.

Salez et poivrez.

C’est prêt !

◊ Notes

• Un potimarron entier pèse environ 1 kg, si vous voulez de la soupe pour plusieurs jours, (où si vous êtes nombreux à table) vous pouvez mettre tout le potimarron et doubler les quantités.
Il faudra peut-être mixer en 2 fois, selon la taille de votre blender. Il est possible d’utiliser un mixeur plongeant ce qui vous évitera de devoir procéder en plusieurs fois, mais le velouté sera moins lisse.

• Vous pouvez remplacer la crème de soja par n’importe quelle autre crème végétale ou tout simplement ne pas en mettre, ce sera bon quand-même !


Cette petite recette automnale vous inspire-t-elle ?
Avez-vous déjà cuisiné le potimarron ?
Dites-moi tout en commentaire !
Je vous souhaite très belle journée. ♥


 

 

 

 

 

4 commentaires

  1. Une recette simple à réaliser, gourmande et qui réchauffe les corps et les esprits. En bref, un plat parfait en cette saison. Avec des croûtons faits maison parfumés à l’huile d’olive et frottés à l’ail, miam, un régal ! Merci pour cette belle idée de velouté ! 🙂

    • Bonjour Céline, merci beaucoup pour ce retour, je suis bien contente que ma recette t’ait fait plaisir. Ah oui les croutons à l’huile d’olive et frottés à l’ail c’est le top du top ! 🙂

  2. Une soupe qui a l’air délicieuse

    Lise
    http://fidjigirl.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*