Trois bons films sur Netflix

Ça faisait longtemps que j’avais envie vous parler de cinéma sur le blog, à vrai dire j’y pense depuis sa création. (Il y a plus d’un an donc. Hum-hum…) Ce n’est pas pour rien que j’ai choisi « La Tortue Fringante » comme nom, hein… (Et il est clair que je suis un peu plus tortue que fringante.)
Mais on va dire que ce n’est pas grave et que ce qui compte c’est de finir par se jeter à l’eau. Vieux motard que jamais !

Je vous ai concocté une petite sélection de trois films aux styles différents que j’ai découverts récemment sur Netflix et qui valent le coup, ce qui vous évitera de perdre un temps fou à parcourir le catalogue en long en large et en travers sans oser vous lancer parce que rien n’a l’air assez bien, pour finalement vous rendre compte que ça fait 20 min que vous y êtes et que vous avez terminé de manger. (Damned !)

J’ai préféré mélanger les genres plutôt que de faire une sélection à thèmes. Comme ça j’aurai plus de chances de vous proposer quelque chose qui puisse vous intéresser.

Je vais tâcher de ne pas trop en dire et surtout de ne rien spoiler. Mais si vous préférez en savoir le moins possible vous pouvez vous arrêter au résumé (ou même ne rien lire du tout) et revenir jeter un œil à cet article après avoir vu les films.

  My Girl 

Réalisé par Howard Zieff • 1992 • Drame, romance • 1h45

My girl est une petite perle du cinéma américain des années 90. Si vous êtes passé à côté (comme c’était mon cas il y a encore quelques semaines) je vous encourage vivement à l’ajouter tout en haut de votre liste de jolis films à voir.

On suit les aventures de Veda, une jeune fille futée, passionnée d’écriture et hypocondriaque qui vit seule avec son père dans une maison où les morts transitent. Elle partage une amitié profonde avec Thomas, un jeune garçon sympathique et discret qui collectionne les allergies.

Sous ses airs de comédie mignonne et légère, My girl est en fait un film subtil qui aborde des thèmes classiques (l’amitié, l’amour…) et d’autres plus délicats comme le rapport de l’enfant à la mort, le deuil, ou encore la famille recomposée.

Les acteurs sont excellents, en particulier les enfants qui n’en font jamais trop et sont très touchants. (Vous aussi vous trouvez que les enfants sont généralement insupportables dans les films ?) (Et aussi dans la vraie vie ?) (Ça vaaaaa…)

J’ai également beaucoup apprécié la prestation de Jamie Lee Curtis, drôle et pétillante dans le rôle de la potentielle belle-mère rejetée.

Pour résumer, My girl est une très belle comédie dramatique à la réalisation simple mais sans fausse note, portée par de bons acteurs et mettant en scène des personnages réalistes auxquels on peut facilement s’identifier, selon son histoire. J’ai adoré ce film ! Mais je préfère vous prévenir, si vous êtes un peu sensible, vous allez pleurer. Prévoyez les mouchoirs…

 Mumbai’s King 

Titre original : Mumbai Cha Raja
Réalisé par Manjeet Singh • 2012 • Drame • 1h18

Après avoir enchainé les déceptions sur Netflix, j’ai eu envie d’essayer quelque chose d’inhabituel, ce qui m’a donné l’idée d’aller fureter dans la catégorie cachée « Films indépendants ». Si vous n’avez pas la moindre idée de ce que sont les catégories cachées de Netflix, je vous suggère de jeter un œil à cet article.

Sans être allée lire quoi que ce soit de plus que le résumé, je me suis lancée dans le visionnage de ce film avec une certaine hésitation. J’avais peur de m’ennuyer. Pour finir je suis vraiment contente d’avoir osé mettre de côté mes apriori ! Mumbai’s king est un très beau film, humble, déchirant… Je ne sais pas s’il plaira à tout le monde mais même sans le trouver extraordinaire, je pense qu’on ne peut pas en ressortir indifférent.

L’histoire se déroule dans un bidonville de Mumbai (Bombay). Rahul est un adolescent malicieux qui vit avec sa mère, son frère et un père alcoolique violent. Aussi souvent que possible, il fuit l’atmosphère écrasante de son foyer pour aller rejoindre Arbaaz, un jeune vendeur de ballons toujours joyeux. Ensemble ils vivent de petites aventures et se serrent les coudes.

Je ne vais pas vous mentir, là encore on est loin du « feel good movie ». Vous verserez peut-être une petite larme (ou une grosse) à la fin, mais en dehors de quelques scènes assez rudes ou la violence est suggérée, le ton reste relativement léger.
Il n’y a pas vraiment d’intrigue, si vous recherchez de l’action ou des rebondissements, vous pouvez passer votre chemin. Il ne s’agit bien évidemment pas de ce genre de film. On aurait presque l’impression de regarder un documentaire, tant c’est réaliste. Le naturel des jeunes garçons qui ne sont pas des acteurs professionnels y est pour beaucoup.

Les images sont étonnement colorées et vibrantes, contrastant avec l’idée qu’on se fait d’un bidonville. Bien-sûr la misère saute aux yeux, mais l’accent est porté sur les détails gracieux : Une robe jaune, une fleur cueillie, les guirlandes lumineuses de la ville en fête, un sourire…

J’ai adoré la BO, envoûtante et totalement immersive malgré son thème principal un peu redondant.

Ce film m’a touchée en plein cœur, je vous le recommande vivement et j’espère qu’il ne vous décevra pas !

 I don’t feel at home in this world anymore 

Réalisé par Macon Blair • 2017 • Comédie, policier • 1h33

J’ai lancé ce film en n’ayant pas la moindre idée de ce dont il était question et ma foi, je l’ai trouvé plutôt bon.

Sans être le film de l’année, c’est rafraichissant. On rit devant l’enchainement de situations absurdes et on passe un bon moment.

Le résumé : Ruth mène une vie banale et ennuyeuse, son boulot d’aide-soignante ne la passionne pas et le « je-m’en-foutisme » des gens la désespère.  Elle s’accommode tant bien que mal de cette situation, jusqu’au jour où elle se fait cambrioler. Quelqu’un lui vole son ordinateur et l’argenterie de sa grand-mère. Devant l’indifférence de la police, elle décide de prendre les choses en main et de se faire justice elle-même. Avec l’aide de son voisin marginal et quelque peu dérangé, elle se lance dans une traque acharnée pour retrouver le voleur. Les événement prennent une tournure inattendue, tout s’emballe et les deux acolytes se retrouvent complètement dépassés…

J’ai adoré le personnage de Ruth, sans doute parce que je me suis beaucoup retrouvée dans sa personnalité (bien qu’un peu caricaturale), son ras le bol général et ses questionnements existentiels. Elle ne se sent plus « à la maison » dans ce monde. En la voyant aussi lasse et fatiguée de vivre, on ne peut que la trouver attachante.

Le duo d’amochés qu’elle forme avec Tony (Elijah Wood) est original (c’est le moins qu’on puisse dire !) et super poilant.

J’ai trouvé ce film génial jusqu’au dernier quart où le ton change subitement. L’humour décalé et la légèreté laissent place à une surenchère de violence assez déroutante. La fin m’a laissée un goût amer… Je suis donc un peu partagée mais je vous le recommande quand-même. Les films audacieux sont rares, et je trouve que celui-ci en fait partie. Le changement de direction final est un parti pris et ça ne semble pas poser problème à tout le monde, au vu des critiques que j’ai pu lire.

Faites-vous votre avis !


Ces trois films n’ont pas grand-chose à voir les uns avec les autres mais je me rends compte à l’instant qu’ils ont un gros point commun, ce sont trois très belles histoires d’amitié ! J’espère avoir été convaincante et vous avoir donné envie de vous jeter sur votre canapé avec un bol de chips pour en découvrir un, ou même les trois à la suite, pourquoi pas. (Prévoir un seau de chips plutôt qu’un bol dans ce cas-là.) (Et si vous n’aimez pas les chips vous pouvez tester les petits crackers aux oignons vendus en vrac chez Biocoop, ils sont top moumoute.)


N’hésitez pas à me dire si vous appréciez (ou non) ce type d’articles cinéma/films.
Même si l’exercice n’a pas été simple, je serais ravie de vous en proposer de temps en temps.


2 commentaires

  1. Bonjour !
    Merci pour ces découvertes ! Je ne connaissais absolument aucun de ces films, et je dois bien avouer qu’ils me tentent tous les trois, car comme tu le soulignes ils mettent l’accent sur l’amitié, et j’aime bien ces films là, en général. (Et je suis comme toi, les enfants, dans les films ou la vraie vie, des fois, bon…Voilà voilà ^^).
    Bonne journée Elodie 🙂

    • Bonjour Céline, merci beaucoup pour ton commentaire ! Je serais curieuse de savoir si tu as aimé ces films, reviens me dire si tu y penses !
      Je te souhaite une très belle journée. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*